Please PARTICIPATE in our USER SURVEY and help us improve energypedia!

Besoins energetiques et emissions de gaz a effet de serre dans lagriculture

From energypedia

Besoins énergétiques et émissions de gaz à effet de serre dans l’agriculture


►English Version

►Retour au portail WE4F

Introduction

L’agriculture est à la fois un des principaux contributeurs et une des principales victimes de la crise climatique, d’où la nécessité de mettre en place de toute urgence des approches d’adaptation et d’atténuation. Pour réduire l’impact de cette crise, il est fondamental de s’attaquer aux émissions et au potentiel de réchauffement planétaire dans les activités agricoles. La recherche de solutions énergétiques non polluantes peut également contribuer à la lutte contre le changement climatique tout en créant de nouvelles possibilités d’améliorer la sécurité alimentaire. Pour détecter les secteurs qui pourraient bénéficier de solutions innovantes, la première étape consiste à acquérir une connaissance approfondie des flux d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre dans l’agriculture.[1]


Émissions de gaz à effet de serre dans l'agriculture

Les émissions de gaz à effet de serre des activités AFOLU (agriculture, foresterie et autres utilisations des terres) ont augmenté de près de 100 % au cours des 50 dernières années et représentaient 25 % des émissions nettes totales de gaz à effet de serre entre 2007 et 2016.[2]Mais si on inclut également les émissions du système alimentaire mondial associées aux activités de pré-production et de post-production, les estimations d’émissions atteignent jusqu’à 37 % des émissions anthropiques mondiales de gaz à effet de serre dont le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et le protoxyde d’azote (N2O) représentent respectivement 13, 44 et 82 %.[3] Les principaux émetteurs sont la fermentation entérique associée à l’élevage (40 %), le fumier laissé dans les pâturages (16 %), les engrais synthétiques (13 %), la culture du riz paddy (10 %), la gestion du fumier (7 %) et le brûlage des savanes (5 %). En savoir plus...

Énergie dans la production et la transformation

Environ 30 % de l’énergie mondiale est consommée par le secteur de l’agriculture, de la foresterie et de l’utilisation des terres (AFOLU) (2011).[4] L’énergie est nécessaire à tous les niveaux de la chaîne de valeur alimentaire, notamment pour la production des intrants agricoles, la production agricole dans le champ, la transformation des aliments, le transport, la commercialisation et la consommation.

Même si toutes les étapes de la chaîne de valeur agricole ont besoin d’intrants énergétiques, la production primaire et la transformation des aliments (y compris le transport) sont à l’origine de la majeure partie des émissions (20 % et 40 % respectivement). La production primaire consomme de l’énergie indirectement via l’utilisation d’engrais et de pesticides dont la fabrication est assez énergivore. En outre, le diesel consommé par les machines (travail du sol), les systèmes d’irrigation et les navires de pêche produisent des quantités considérables de gaz à effet de serre, en moyenne 705 millions de tonnes d’équivalent CO2. Au niveau de la transformation, l’énergie est principalement consommée par les opérations de lavage, nettoyage, cuisson, refroidissement, extraction, réduction en purée, brassage, pasteurisation, ébullition, séchage, déshydratation et autre étapes de transformation des produits laitiers, de la viande, du poisson, des fruits, des légumes, de l’huile comestible, etc. Ces processus sont à l’origine d’environ 50 % de la consommation d’électricité du secteur agricole. En savoir plus...


Références bibliographiques